Prestations

Musicalement la SFCC se situe dans cette lignée avec 3 pupitres, les musettes en sol/do dites «16 pouces» (car leur hautbois a cette dimension en ancienne unité de mesure) les musettes «23 pouces» en do/fa et les musettes graves « 30 pouces » en sol/do. Deux ou trois percussionnistes permettent aux sonneurs d’avoir une référence rythmique, indispensable à un grand ensemble

strakonice_01La SFCC ne se produit qu’avec une vingtaine de musiciens au minimum, souvent plus de trente. Le fonctionnement, de type associatif, regroupant des musiciens amateurs et professionnels est géré par la MJC de Savigny sur Orge.  Historiquement, les cornemuses du Centre étaient plutôt des instruments utilisés en solo ou en petits ensembles. Les travaux et les recherches de Bernard Blanc et de Rémy Dubois, à la fin des années soixante-dix, ont amené une normalisation de la facture permettant à ces instruments de jouer à plusieurs. C’est Jean Blanchard qui, en fondant «la Grande bande de Cornemuses» a ouvert la voie de ce type d’ensemble dont on compte moins d’une dizaine en France.

Si Jean Blanchard avait choisi de créer un répertoire spécifique pour son ensemble, Julien Barbances, directeur musical de la SFCC, et Jacques Lanfranchi ont préféré harmoniser un répertoire puisé dans les collectages de musiques traditionnelles, en y ajoutant quelques compositions récentes.   En plus de son programme d’animation, la SFCC propose aujourd’hui une heure de répertoire de musique à danser, ainsi que 45 minutes de concert au cours duquel alternent passages en grand ensemble (25 à 50 musiciens) et petites formations, du solo au trio.

Publicités